Sélectionner une page

« Connais-toi toi-même. »
Il s’agit sans doute d’une des missions les plus difficiles à réaliser tant la psyché est en perpétuelle évolution. Depuis la naissance de la philosophie, l’homme s’observe en tant qu’objet et cherche à se comprendre en discernant les traits de caractères des symptômes. La tâche est ardue mais avec l’émergence de la psychologie, on parvint progressivement à poser des modèles de compréhension. L’un des aspects que nous vous proposons de découvrir est la manière dont vous orientez votre énergie : Êtes-vous introverti ou extraverti ?

C. G. Jung a tenté d’identifier des typologies de structures mentales dans son ouvrage désormais introuvable : types psychologiques. Cette vision de la personnalité reprise dans le test MBTI a tendance à opposer deux polarités selon 4 axes :

  • L’orientation de l’énergie : Introversion <> Extraversion
  • La manière de recueillir l’information : Sensation <> Intuition
  • La manière de prendre des décisions : Pensée <> Sentiment
  • Le mode de vie préféré : Jugement <> Perception

Il est nécessaire de rappeler qu’aucune polarité n’est meilleure qu’une autre.

Qu’est ce que l’orientation de l’énergie ?

Dans cet article, je me suis intéressée à l’axe de l’orientation de l’énergie qui parfois pose question pour mes clients. Je pense notamment à une de mes jeunes clientes qui se sentait en décalage avec son entourage parce qu’elle avait besoin de moment de solitude pour reconstituer son énergie. Une partie d’elle-même, son critique intérieur lui ordonnait de s’ouvrir aux autres en manifestant un comportement extraverti, ce qu’elle se sentait bien incapable de faire. Le conflit interne était né et nourrissait un dialogue intérieur des plus douloureux.

Connaître la manière dont nous reconstituons notre énergie et la manière dont nous la dépensons peut soulager les parties de soi en conflit, c’est rarement suffisant pour survenir à pacifier le dialogue intérieur mais c’est un premier pas vers l’unité.

Souvent les personnes qui se reconnaissent dans le style introverti peinent à supporter l’énergie éclatante des extravertis tournée vers l’extérieur : Ils les trouvent bavards, fatigants et trop exubérants… De leur côté, les extravertis pensent que les introvertis sont trop sérieux, trop lents à passer à l’action, difficiles à connaître…

Il est intéressant de noter que l’utilisation d’un seul type de manière exclusive peut mener vers un déséquilibre pathologique de la personnalité que le DSM 5 classifiera comme trouble histrionique (Extraversion) ou trouble Schizoïde (Introversion).

Mais plutôt que de traiter de psychopathologie, la proposition de C.G. Jung nous invite à nous connaître nous-même et à identifier dans notre entourage les personnes qui ont des polarités contraires.

Comment savoir si l’on est Introverti ou Extraverti ?

Pour identifier votre type, vous pouvez vous poser les questions suivantes :

  • Que préférez-vous faire lors de vos moments de détente ?
  • Quelles sont les tâches que vous faites avec beaucoup d’entrain au travail ?
  • Quelles tâches détestez-vous faire ?
  • Quels types d’ambiance préférez-vous ?
  • Avec quels types de personnes avez-vous du mal à composer ?

Avec l’infographie ci-dessous qui décrit les grands indicateurs des deux types, vous saurez reconnaître votre préférence d’orientation de votre énergie.
Certains peuvent aussi se reconnaître dans les deux styles et il n’est pas rare qu’au fur et à mesure que l’on développe sa personnalité, l’introversion/l’extraversion devient moins intense qu’au départ. Dans ce cas, on peut également être ambiverti et présenter plusieurs aspects des deux types.

Qu’en pensez vous ?

Êtes-vous plutôt introverti ou extraverti ?

N’hésitez pas à partager cet article 🙂

Introversion Extraversion

Share This