Sélectionner une page

Être entrepreneur, c’est apprendre à avancer seul, à décider seul, à faire des erreurs seul et à se relever seul. On peut s’entourer mais on demeure seul aux commandes de son entreprise. L’entrepreneur est un modèle, par son énergie et ses valeurs, il infuse l’ambiance de l’entreprise dans laquelle ses collaborateurs travaillent. Il est le garant de la vision. Il a identifié la trajectoire et la destination finale et il garde la main sur la direction pour pouvoir contourner les obstacles si nécessaire.

On aborde souvent le LEADERSHIP dans les coachings d’entrepreneurs. Mener des hommes et des femmes vers un objectif commun demande des compétences particulières et une énergie conséquente.

On peut parfois avoir l’impression que la vie entrepreneuriale ressemble à une traversée d’un désert aride où l’on doit escalader des montagnes pour aller à la rencontre de nouvelles montagnes. Chaque rocher peut cacher un coyote ou un scorpion (concurrence, erreurs internes). La vigilance quand au rationnement des vivres est essentielle pour pouvoir emmener tout le monde en sécurité (Trésorerie).

Solitude de l’entrepreneur ?

Dans le monde de l’entreprise, le leader est celui qui porte le projet en partageant la vision d’entreprise.  Il n’y a personne au dessus de lui, il n’a personne à qui confier ses doutes et personne à qui reprocher les erreurs de trajectoires.

Cette solitude est un sentiment très singulier. Difficile de parler de ses difficultés à ses proches, ou encore à d’autres entrepreneurs qui ne manqueront pas de se comparer à la situation vécue par celui qui l’énonce. Souvent, l’entrepreneur a juste besoin d’un regard désintéressé sur la situation qui lui permettrait d’envisager les portes de sortie encore invisibles.

C’est parfois l’invisible, la clef.

Je vous propose  d’aller faire un tour du coté du désert du Sinaï à l’est des rives fertiles du Nil. Des kilomètres carrés de montagnes rocheuses, de désert caillouteux et de poussière sous un soleil de plomb. C’est là que le mythe de l’exode des hébreux aurait eu lieu sous l’égide de Moïse.

Quand on voit ce désert pour la première fois, on comprend que l’entreprise de Moïse avait de grandes chance de faire faillite.

Perdu dans la bonne direction

Selon le mythe biblique, fuyant l’Egypte, Moïse guida son peuple à travers le paysage désertique à la recherche de la terre promise. Un voyage de 40 ans. Cela ressemblerait plutôt à une errance aujourd’hui.

Moïse a eu de gros doutes sur la trajectoire se réfugiant sur le mont Sinaï pour discuter avec Dieu. A son retour, il constate que son peuple a complètement perdu le sens commun trahissant sa vision et son leadership*… Comme n’importe quel leader d’hommes, la solitude de l’entrepreneur est souvent douloureuse : colère, rage, déception, résignation, désespoir…

Connaissance, Sagesse & Intuition

Comment savoir si le chemin que l’on a entrepris est le bon ? Comment savoir si l’on ne s’est pas trompé ? Comment rester endurant et inspirant pour ses équipes ? Comment donner la vision ? Comment conserver un bon équilibre vie pro / vie perso ?

La réponse réside dans l’invisible.

La connaissance permet de comprendre la réalité, d’intégrer les lois qui la gouvernent. La sagesse est indispensable pour pouvoir développer une vision d’ensemble tout en mettant à distance les éléments émotionnels. L’intuition est cette part instinctive, animale qui permet de recevoir des informations que notre pensée rationnelle avait écartées. Ce triptyque est essentiel pour pouvoir rester endurant dans l’aventure entrepreneuriale.

La connaissance : L’ensemble des savoirs et savoir-faire maitrisés et maitrisables pour la performance de l’entreprise

La sagesse : La clarté de la vision, les valeurs de l’entreprise, les remises en question des modèles de pensée, l’entrainement du discernement, l’acceptation

L’intuition : L’observation des signaux forts comme faibles, les synchronicités, les associations libres d’idées, les ressentis particuliers selon les canaux de perception privilégiés…

Souvent les entrepreneurs que je coache se sentent perdus. Ils sont souvent dans la bonne direction mais ils errent sans trouver la porte de sortie à leurs problèmes. Reconnaître que l’on s’est perdu dans la Bonne Direction permet de re-planifier le chemin et de retrouver la foi en la mission que l’on a choisi d’investir. Que votre aventure entrepreneuriale ressemble à la Quête du Graal ou la recherche de la terre promise, c’est une aventure dans laquelle l’accompagnement de coaching peut faire toute la différence.

Si le chemin entrepreneurial était facile, nous serions nombreux à l’emprunter. La vérité est qu’il est jonché de petites défaites, de grandes victoires et d’interminables doutes et incertitudes que chaque leader traversera à un moment où à un autre. Le plus dur est, à cet instant, de ne pas abandonner.

*Dans le récit mythique, Dieu aussi est soumis à ses passions et suractivé par sa rage, propose à Moïse d’exterminer son peuple. Doit-on suggérer à Dieu d’aller consulter un thérapeute ?

Share This